avr/12

12

Compte rendu rencontre du 25 mars 2012


image001

image002

Dimanche le 25 mars 2012, 13h30

Centre communautaire Lucien-Borne

100 ch. Ste-Foy, local 203


Aujourd’hui, pour ouvrir cette rencontre, notre coordonnatrice Mme Réjeanne Audet nous annonce une très bonne nouvelle. En effet, à la rencontre du 27 mai prochain nous aurons le plaisir de recevoir le père Roger Fortin, fondateur de CASIRA, organisme qui recrute des bénévoles dont beaucoup de retraités pour aller aider les plus démunis en Amérique du Sud et maintenant en Haïti et que la plupart de nos participants connaissent bien pour en avoir entendu parler à plusieurs de nos rencontres. Le père Fortin qu’on connaît bien pour sa faculté à tenir en haleine un auditoire occupera tout l’heure de nos conférences.

image004

Pour continuer dans la veine des bonnes nouvelles (5 minutes au début de la rencontre pour enchaîner en beauté ) nos animateurs Odette et Aimé demandent aux participants de nous faire part de petits faits qui ont fait ou feront leur bonheur .

Odette casse la glace en nous disant qu’elle reçoit présentement ses deux petits-enfants de 8 et 4 ans qui viennent de Calgary et qu’elle a commencé à s’entraîner pour faire la marche de l’Outaouais du 11 au 29 juin. Une autre a eu le plaisir de voir les premiers crocus fleurir dans son jardin. Notre fleuriste invitée a constaté que ses poissons rouges étaient vivants dans son bassin d’eau et une autre a entendu chanter un cardinal sur la rue St-Jean. Une autre nous annonce que la marche Élite qui a pour but d’amasser des fonds pour la recherche sur l’alzheimer a rapporté une bonne somme d’argent. Françoise nous dit qu’elle recevra cette semaine pour la première fois sa petite-fille de 3 mois, une autre a officialisé sa date de retraite et une autre s’en va en Chine voir les petits chinois qu’elle a acheté dans le temps de la Sainte-enfance. Bon voyage madame. Un monsieur félicite les sauveteurs et les médecins du CHUL pour avoir sauvé la vie de la petite fille qu’on a retrouvée tombée dans la rivière à l’Ancienne-Lorette la semaine  dernière..

Cette semaine nous avons aussi le plaisir d’accueillir des participants qui viennent de Trois-Rivières, Montréal et de l’Ancienne-Lorette……et en fond de scène nous avons les très beaux arrangements floraux, en prévision de Pâques dont nous parlera notre dernière conférencière Mme Denise Audet.

image006

1er Exposé : Mme Marie-France Ferland,

Séjour humanitaire en Haïti,

quelques actions concrètes.

Mme Ferland a fait carrière en culture et communication au gouvernement du Québec et a travaillé à la mise en œuvre de la politique de la lecture. Elle est maintenant rédactrice indépendante et offre des formations sur le plaisir de lire chez les jeunes. Nous ne sommes donc pas étonné que sa mission en Haïti avec CASIRA porte surtout sur la lecture. Avec 13 autres bénévoles elle y a résidé de la mi-janvier à la mi-février.

L’automne dernier Mme Ferland était venue nous parler de ce projet d’aller à Haïti et avait demandé à nos participants de lui donner des livres pour apporter aux enfants haïtiens. Elle est partie avec 150 livres de lecture et de classe. La mission de CASIRA qui comprenait des infirmières,enseignants,bricoleurs, gestionnaires en informatique et une couturière a durée 2 mois  mais Mme Ferland elle est restée 1 mois et d’autres bénévoles ont pris la relève. Ils ont travaillé dans 3 écoles et un orphelinat dans la région de Mont-Louis à 75 km au nord de Port-au Prince. Mme Ferland a travaillé à l’orphelinat où vivent 72 enfants séparés en 4 classes et sans livres ni manuels scolaires, que des crayons et cahiers comme il y a longtemps. Elle a formé les enseignants au développement du plaisir de lire, à faire l’animation du livre et à la fin de son séjour les enseignants et les enfants faisaient l’animation. Elle nous montre une photo où on voit le sourire des enfants au moment du premier contact avec ces livres. Elle présentait les histoires en français et les professeurs en créole. Une belle histoire d’amour écrite par Dany Laferrière à 12 ans en créole fait partie des livres apportés.

Les petits haïtiens toujours très propres pratiquent une grande entraide entre eux et sont très attachants. Ils ont bien compris le plaisir de lire et un petit Jacob souffrant de problèmes de malnutrition et soigné à l’orphelinat lui a apporté un jour des vieilles pages d’un dictionnaire et lui a demandé de lui conter une histoire à partir de ces pages.

Les enfants appellent maman les femmes qui s’occupent d’eux à l’orphelinat et qui leur sont très dévouées. La couturière bénévole leur a donné des cours de couture ainsi qu’aux jeunes filles qui vivent à de l’orphelinat ce qui leur permettra peut-être de gagner leur vie à la sortie de l’institution. Chaque matin elle était accueillie avec le grand sourire d’une toute petite assise sur son petit pot.

image008

Pendant ce séjour il y a eu la construction d’un petit dispensaire et les infirmières de la mission ont installé une petite pharmacie et ont donné une formation pour l’utilisation des médicaments. Les bricoleurs ont construit des tables à pique-nique pour que les enfants puissent y manger et faire leur devoirs.

À leur arrivée il n’y avait pas de table.

En visite à Jacmel ils ont assisté à un Carnaval très coloré. Les gens sont pauvres mais ils ont l’art du déguisement avec peu de choses. Malheureusement vous ne pouvez voir les belles photos que Mme Ferland nous montre pour illustrer son propos.

Pour compléter sa conférence Mme Ferland nous dit qu’Il faut donner un bon coup de pouce aux haïtiens pour qu’ils agissent et se prennent en main. Le pays est très désorganisé mais les gens sont accueillants et il vaut la peine de les soutenir.

Merci Mme Ferland pour ce beau récit.

image010

2ème Exposé : Mme Judith Gagnon

« Coup de pouce juridique aux aînés »

Mme Gagnon, retraitée depuis septembre 2009, possède une solide expérience professionnelle dans le domaine des services à la clientèle, la gestion des plaintes et des relations de travail.

En juillet 2010 elle a été l’instigatrice du projet « Coup de pouce juridique aux aînés » avec l’AQDR Québec ( Association de défense des retraités ) association sbl dont le président est M. Louis Plamondon. L’association compte plus de 1600 membres à Québec et 39,000 au Québec. L’adhésion à l’AQDR coute 15.00$ par année et peut vous valoir des rabais si vous êtes assurés avec La Capitale.  Elle défend des dossiers globaux auprès des gouvernements. Coup de pouce a des subventions pour offrir de l’aide individuelle et peux aller vous rencontrer chez vous si vous ne pouvez vous déplacer. Il peut vous aider à bien cerner vos besoins et vous accompagner dans les démarches par exemple pour contester l’augmentation du coût des services dans les résidences, faire cesser les demandes trop pressantes de membres de la famille pour avoir de l’argent avec l’aide de l’agence de santé et services sociaux, car la démarche est difficile pour la personne âgée elle-même.

Avec Mme Gagnon Coupe de pouce peut compter aussi sur un policier à la retraite qui peut faire des enquêtes et un intervenant social pour faire le contact avec le CSSS et bien d’autres services régionaux.

Voici d’autres situations où Coup de pouce peut venir en aide aux aînés :

- aide pour faire respecter la garantie sur un objet qui ne fonctionne plus,

- aide pour trouver une résidence privée,

- aide pour trouver la bonne information car c’est souvent la méconnaissance des droits qui cause les problèmes,

- aide pour obtenir le supplément garanti,

- aide pour compléter toutes sortes de formulaires,

- aide pour dénoncer des situations d’abus et vous référer aux bons endroits si le service ne le concerne pas.

Coup de pouce a une banque de données considérable, tout est confidentiel et anonyme et regroupé avec d’autres ressources pour la protection des aînés. C’est accessible, simple, rapide et confidentiel.

Plusieurs demandes peuvent être regroupées pour faire des représentations auprès d’organismes, qu’on pense au règlement de la ville de Québec qui avait décidé, pour faire des économies, de déneiger un seul côté de trottoir dans certaines rues privant ainsi des aînés de sorties pour l’hiver. Coup de pouce est aussi en lien avec TVA pour dénoncer certaines situations. Il peut aussi vous aider à démêler la loi 22 concernant la résiliation de bail si on tombe malade et qu’il faut changer d’hébergement et vous donner toute l’information pertinente en cas de violence aux aînés.

Mme Gagnon termine son exposé sur cette phrase : mieux vaut le dire, le dénoncer que de se taire.

Pour joindre Coup de pouce aux aînés : du lundi au vendredi de 9h00 à 16h00 au 418-524-0437.

image012

Merci Mme Gagnon

3ème Exposé : Mme Françoise Marcotte ; L’Espace St Michael à Sillery

image014

Mme Marcotte détient une maîtrise en éducation des adultes ( Andragogie ), elle a travaillé comme consultante en ressources humaines pour divers organismes publics et parapublics. Elle a fondé une école de formation en PNL ( Programmation en neuro-linguistique ) et s’est aussi intéressée au domaine de l’immobilier. Retraitée depuis 8 ans elle ne reste pas oisive pour autant s’adonnant à l’écriture, la lecture, elle aime voyagé, faire du bénévolat au Musée des Beaux-Arts, donner du temps pour L’Espace St Michael projet qui lui tient particulièrement  à cœur et depuis 3 mois bercer sa première petite-fille.

Depuis plusieurs années la salle paroissiale de l’église St Michael située au 1800 ch. St-Louis accueillait des activités communautaires, cours de yoga, feldenkrais,

Qi-Gong, rituels, échanges, théâtre et bien d’autres choses pour le développement intégral de la personne.

L’an dernier le terrain de l’Espace St Michael est mis en vente par l’évêché anglican de Québec, avec le presbytère et 2 bâtiments. Cela a tout de suite attiré les promoteurs. Un organisme à but non lucratif s’est alors formé et le projet Développement St Michael est né afin de garder ces espaces communautaires pour les citoyens de Sillery avec M. Marcel Arteau à la présidence et M. Robert Laroche comme vice-président. Ils ont demandé à l’évêque anglican Mgr Dennis Drainville d’attendre 1 an avant de vendre le temps de peaufiner le projet et d’amasser des fonds. On a besoin d’environ 1,000,000$ . Un étudiant en architecture à mis la main à la pâte pour faire les plans, on a consulté pour aider à bien négocier avec Mgr Drainville. Les paroissiens ont été séduits par le projet, son environnement sympathique et une offre d’achat a été déposée. Ce projet demandera un changement de zonage, la recherche de financement, on prévoit de 7 à 8 mois pour ces étapes.

Plusieurs projets sont à l’étude pour aménager l’Espace dont l’aménagement d’un petit parc urbain, des ateliers pour les arts, la peinture, la sculpture, des locaux pour des massages et la méditation. Il y a aussi un projet de coop d’habitations pour une vingtaine de personnes seules en collaboration avec un conseiller en coopération qui connaît bien tous les services et subventions offerts dans les différents ministère et dont la projet peut bénéficier.

Le presbytère est inclus dans la vente mais non l’église ni le labyrinthe de fines herbes. Ce projet réuni beaucoup de personnes d’autres communautés culturelles, et aussi des gens de tous les âges. Si les fonds le permettent on aménagera un potager sur le toit de la coop. On se donne de 3 à 5 ans pour mener à bien ce projet.

Mme Marcotte nous dit que c’est très stimulant pour les personnes aînées de travailler à ce projet  dans le respect de la personne et de l’environnement, pour les jeunes qui vont suivre et de faire connaître ce rêve, cette folie à réaliser dans ce coin de la ville.

Pour ce projet on a aussi besoin de bénévoles de diverses compétences, secrétaires, gestionnaires de toutes sortes, etc…..On peut aussi acheter des parts sociales et on aura aussi besoin de professionnels pour donner des cours. Vous avez le choix pour vous impliquer.

Merci Mme Marcotte et bonne chance au DSM.

4ème Exposé : Mme Denise Audet, arrangements floraux pour Pâques.

Fleuriste depuis 30 ans Mme Audet a commencé à jardiner avec son grand-père en Gaspésie en plantant des pensées et des bégonias et elle a eu la piqûre. Elle va nous suggérer quelques trucs pas chers pour embellir nos maisons et nos tables.

image016

Comment traiter nos si belles amaryllis autrement que toutes droites dans un vase? Séparer la tige en 4, la faire tremper dans l’eau chaude toute la nuit et friser comme le céleri. On dépose soit dans un vase en longueur et déjà il a de l’allure ou dans un vase rond où les tiges vont se déployer, très beau.

On peut déposer quelques cailloux ramassés en vacances ou dans notre cour, ou des bouchons de liège pour tenir des tiges dans le fond des vase ou coucher quelques tulipes dans un plat à olives en long et y ajouter quelques petites boules de couleur en raphia.

Autres trucs : nouer ensemble quelques fleurs qui nous ressemblent et que nous aimons, œillets, gerberas alstroemerias, marguerites, selon votre inspiration, avec de la verdure les mettre dans un papier plastifié qu’on retrouve chez les fleuristes, attacher avec un joli ruban ou un brin de raphia et le tour est joué.

Pour cacher une brique d’oasis dans un vase transparent l’entourer d’une feuille ¨queue de poisson ¨ qui donne un très joli effet ou enrouler du feuillage artificiel ou naturel autour du pot, ajouter un oiseau de paradis et voilà un bouquet tout à fait original et personnalisé. On peut aussi couper une longue feuille en 2 et en enrouler une partie autour d’un vase ou même enrouler un bijou, bracelet ou collier coloré selon la taille du pot.

Laissez aller votre imagination et fouillez dans vos boîtes de bricolage vous y trouverez des trésors pour vos arrangements floraux.  Mme Audet nous montre aussi 2 roses déshydratées et réhydratées qu’on appelle roses éternelles qui dureront au moins 3 ans si on ne les expose pas au soleil, à s’y méprendre. On utilise de ces roses pour des bouquets de mariées.

Merci Mme Audet pour toutes ces bonnes idées.

image018

Pause de 15 minutes et au retour les offres et demandes et les tirages.

Les offres et demandes

ont maintenant leur

rubrique sur notre site web.

Annonce : nous avons désormais notre page facebook grâce à l’initiative de M. Étienne Hivert.

Tirages : - Mme Vermette gagne le prix de présence de 20.00$

-  Mme Pouliot le certificat-cadeau de 25.00$ gracieuseté de notre  fleu-

riste invitée Denise Audet

-  Mme Cinq gagne le flyé-flyé de 55.00$

-  Deux autres personnes ont gagné les figurines en chocolat pour Pâ-

ques données par IGA Deschênes.

Cet après-midi se termine par le café prolongé pour échanger avec nos conférenciers et les autres participants.

- Merci au Marché IGA Deschênes du 255 ch. Ste-Foy qui nous offre gracieusement le café, les jus et les biscuits.

N’oubliez pas nos déjeuners flyés le 3ème jeudi du mois à 9h30 et les lunches anglophiles le 1er mardi du mois à 11h30 tous les deux au resto Tutti Frutti du 47 Boul. René-Lévesque et le 5 à 7 espagnol le 2ème vendredi du mois au resto Copas situé au 595 Grande Allée est.

Notre prochaine rencontre-conférences aura lieu le dimanche 27 mai 2012 toujours au Centre communautaire Lucien-Borne.

Amenez une amie ou un ami!   Prix d’entrée : 5.00$

Pour nous joindre : courriel : info@retraitesflyesregionquebec.org

Site web : www.retraitesflyesregionquebec.org

image020

RSS Feed

1 Commentaire for Compte rendu rencontre du 25 mars 2012

Ryan | juillet 29, 2014 at 9:15

crippling@paschall.disparagement » rel= »nofollow »>.…

ñïñ çà èíôó!!…

« Offres et demandes de la Rencontre-conférences du 25 mars 2012

Rencontre-Conférences du 27 mai 2012 »

Zone de recherche

Thème par simpleclick.ca