oct/15

15

Compte-rendu Rencontre-conférences du 25 septembre 2015

Odette AiméCe soir, nous avons dans la salle plusieurs nouveaux venus que nous accueillons avec grand plaisir. Odette et Aimé, nos animateurs, leur souhaitent la bienvenue et saluent ceux qui viennent souvent nous voir, et nous passons à nos cinq minutes de bonnes nouvelles.

Une participante se réjouit de pouvoir admirer très près de chez elle une maman écureuil et 3 ses petits à qui elle donne quelques noix. La fille de Christiane, notre webmestre, ira faire un stage à Haïti avec ¨ Avocats sans frontières ¨. Pour un mois de formation avant le départ, elle habite chez sa maman à Québec qui est bien contente de l’avoir avec elle.

Un monsieur a enfin trouvé un médecin de famille, chanceux…

Une maman est très fière de sa fille qui a trouvé un emploi. Une autre participante est grand-maman pour la 3ème fois et nous dit qu’elle se porte très bien. Odette et Aimé, nos animateurs, sont depuis 9 jours nouveaux résidents du quartier Montcalm et très heureux de leur nouvel environnement. Une autre nous dit que son fils s’est enfin fait une ¨blonde¨ et une autre dernière participante nous fait part de son étonnement  lorsque son fils lui a demandé son numéro de compte de banque.

Avant de passer à nos exposés, nos animateurs nous avisent que la marche d’automne aura lieu le 28 octobre à 13h00. Rendez-vous au Jardin Jeanne d’Arc sur les Plaines d’Abraham, ce qui nous permettra d’admirer les magnifiques décorations pour l’Halloween.

1er exposé : Madame Louise Bernier, « La puissance de Re-traiter sa Vie lors de tout changement majeur ».photo Louise Bernier

Madame Bernier est titulaire d’une licence en orientation-counseling et détient son permis de psychothérapeute émis par l’ordre des psychologues du Québec. Elle s’est formée à l’approche de la ¨Psychologie corporelle intégrée ¨. Elle est aussi l’auteure du livre ¨ La Puissance de Re-traiter sa vie ¨.

Retraitée de la fonction publique, Madame Bernier y travaillait au programme d’aide aux employés. Dans cette fonction, plusieurs personnes lui ont fait part de leurs questionnements face à la retraite. Certains veulent continuer à travailler un peu, d’autres, après quelques années de retraite, sentent un vide et cherchent des activités pour se sentir utiles. Des changements surviennent aussi, les enfants qui quittent le foyer, le décès d’un conjoint, une perte d’argent, il faut refaire des choix. C’est là que Madame Bernier a pensé qu’elle pouvait aider ces personnes à reprendre le contrôle de leur vie. D’abord, faire un bilan rétrospectif de sa vie. Retrouver les rêves qu’on n’a pu réaliser, découvrir ses aptitudes. La démarche peut être faite aussi à n’importe quel âge, changement de carrière, changement de situation.

Cette démarche aide à vivre sans devenir vieux, à être attentif et actif tout au long de sa vie.

Merci Madame Bernier pour ces pistes pour mieux vivre sa retraite.

2ème exposé : Madame Karine Roussy, directrice générale de l’organisme Groupe Intégration-Travail et Madame Danielle Guimont. « Conciliation Retraite-Travail »

photo Retraite travail

Groupe Intégration-Travail accompagne chaque année plus de 1300 chercheurs d’emploi dans leurs démarches de retour au travail, et ce, quel que soit leur âge, leur origine, leur expérience et leur formation. Depuis 2006, une expertise particulière a été développée en ce qui a trait à la Conciliation retraite-travail. La formation, offerte en collaboration avec le Centre d’éducation des adultes de la CS des Découvreurs, est l’occasion pour échanger avec d’autres retraités vivant la même situation, de valider votre projet, de découvrir les nouvelles réalités du marché du travail, de reprendre contact avec vos compétences er d’explorer les avenues de travail qui s’offrent à vous.

Le Groupe Intégration-Travail offre des consultations en orientation et du soutien aux retraités qui veulent retourner sur le marché du travail.

Des  ateliers de conciliation, 4 jours à la fois, en petits groupes ou en individuel, où on discute de ce que veut le retraité, de la réalité du marché du travail, il ne faut pas refaire le travail qu’on faisait avant la retraite. On revoit le bagage personnel et professionnel de chacun, ce qu’on a à offrir à un employeur, son vécu, ses qualités, la responsabilité et le respect qui sont des qualités qu’on avait avant la retraite et qui sont très appréciées. On révise le C.V. pour le remettre au goût du jour, le processus de recherche d’emploi et l’exploration du marché. Le GIT travaille aussi avec Emploi-Québec.

Madame Danielle Guimont, elle, est au front, c’est la première personne qui répond à la demande d’inscription et elle pose les bonnes questions pour situer la personne quand au pourquoi de sa démarche.

- Se sentir utile, avoir quelque chose à raconter,

- La motivation : avoir une raison de se lever le matin, ça ne signifie pas la même chose qu’avant,

- Combler la solitude suite à un divorce, un décès, le départ des enfants.

- Besoin de travailler pour se payer de petites vacances ou après une perte financière.

L’organisme donne  de la formation et de l’aide mais ne fait pas la recherche d’emploi pour la personne. À 55 ans et plus, plusieurs ont peur qu’on ne veuille pas d’eux. Ce n’est pas l’âge qui est important leur dit-on mais ce qu’on est.

La formation coûte 65.00$, mais ce n’est pas une dépense mais un investissement.

Merci mesdames pour cet exposé très instructif.

Courriel : gitcre@git.qc.ca

Tél : 418-686-1888

3ème exposé : Madame Carole Doré, présidente du Réseau Entraide Solidarité Monde « Transmettre son savoir et ses compétences en coopération internationale»

Photo Carole Doré

Consultante en formation des adultes et en alphabétisation, Madame Doré est impliquée, à titre bénévole depuis 2 ans, au sein du RESM dans trois comités de travail. Elle a œuvré dans plusieurs milieux communautaires et collaboré au développement de plusieurs organisations soit en tant que travailleuse ou de bénévole-militante.

Le RESM s’adresse aux personnes qui souhaitent donner un sens à cette nouvelle étape de la vie qu’est la retraite, avec une action qui sort de l’ordinaire. Le RESM se résume ainsi : Réseau : personne ici et à l’étranger

Entraide : partage

Solidarité : partage avec les plus démunis

Monde : partout sur la planète, Bolivie, Pérou, Brésil, Guatemala,

Mexique, Haïti.

Le Réseau donne la chance de contribuer à la famille humaine et donne une occasion de développer ses compétences. Le bénévole développe son projet et le Réseau offre un soutien logistique pour le mener à bien. Par exemple, un couple est allé au Guatemala, lui comme professeur d’anglais et elle a organisé un jardin scolaire. Une autre, en voyage touristique, a créé des liens avec un directeur d’école et à son retour a organisé, avec l’aide du Réseau, des cours d’alphabétisation pour les parents des élèves de cette école.

D’autres, dont un agronome et un vétérinaire, sont allés mettre sur pied un élevage de vaches pour des femmes d’un village. Ils ont acheté les bêtes, enseigné aux femmes la façon d’en prendre soin. Les veaux seront donnés à d’autres familles pour former une chaîne d’entraide. En d’autres endroits, il y a eu démarrage d’ateliers de couture pour les femmes, beaucoup de projet en éducation et en santé, des projets offrant une pérennité.

Aider les autres procure un bonheur de contribuer, de se découvrir et d’accomplissement de soi. Cela donne un sentiment d’utilité en apprenant à d’autres à améliorer leur vie.

Merci Madame Doré pour cet aperçu de votre œuvre.

Courriel : info@ong-resm.org

Tél : 514-387-2541 poste 236

4ème exposé : madame France Lefrançois, vice-présidente du Chemin des Sanctuaires Montréal-Cap-de-la-Madeleine-Ste-Anne-de-Beaupré. « Marcher au Québec »

France Lefrançois

Maman et grand-maman, Mme Lefrançois détient une maîtrise en théologie pastorale. Elle a été agente de pastorale pendant 30 ans, animatrice pédagogique et intervenante socio-communautaire. C’est une marcheuse déterminée, impliquée depuis 6 ans au Chemin des Sanctuaires.

Le Chemin des Sanctuaires est un organisme à but non lucratif qui, par la marche, favorise la réflexion personnelle et le cheminement spirituel de même que la forme physique. Mme Lefrançois nous dit que la marche aide au discernement, la marche c’est parfait pour réfléchir. On ne peut pas tous faire ¨ Compostelle ¨ mais on peut marcher au Québec. C’est une policière, qui en 1999, à son retour de Compostelle a commencé ce mouvement au Québec. En chemin, les marcheurs sont accueillis par des communautés religieuses, par des milieux communautaires, même des particuliers, ils sont traités aux petits oignons et ce n’est pas cher. Coucher : 15.00$

Souper : 10.00$

Déjeuner : 5.00$

On part 4 personnes à la fois et ce n’est pas difficile, on est toujours sur le plancher des vaches, au rythme de 20 km par jour, et la nature est superbe. Il y a aussi des Chemins en Gaspésie et au Lac-St-Jean. Il est possible, si le temps nous manque, de faire Montréal -Cap-de-la-Madeleine et le reste un peu plus tard.

S’il y a un pépin en route, il y a toujours un bon samaritain pour dépanner. L’organisme fournit un guide très détaillé pour savoir quoi emporter, quel sac à dos choisir pour être confortable et de quelle façon ça se déroule.

Les inscriptions se font à partir du 15 janvier.

Merci Mme Lefrançois pour ce bel aperçu du Chemin des Sanctuaires.

Courriel : csmsa@chemindessanctuaires.org

Tél : 418-663-4011, poste 8

………………………………………………………………………….

Après ce 4ème exposé c’est le temps de la pause-détente.

Au retour, les offres et demandes ( allez voir sur le site ), les prix de présence et les coups de cœur livres et films.

Les prix de présence : Mme Lucille St-Hilaire gagne le 20.00$

M. Roger Ferland gagne le moitié-moitié de 40.00$

Coups de cœur Livres : François l’Argentin de Arnaud Bédat

Sœurs violées de Emmanuelle Walter

Le Monde d’hier de Stefan Sweig

Au revoir là-haut de Pierre Lemaître

Ensemble pour toujours de Denis Monette

Libérez-vous de la douleur de Frédérick Dionne

Coups de cœur films : Anton Tchekhov 1890

Nos prochaines activités : les déjeuners flyés ont lieu comme d’habitude le 3ème jeudi du mois de même que les lunchs anglophiles le 1er mardi, tous les 2 au resto Tutti Frutti du 47 René-Lévesque et le 5 à 7 espagnol au Copas le 2ème vendredi.

Notre prochaine rencontre en sera une toute spéciale. Le 23 octobre 2015, à 13h30, en collaboration avec la Table de Concertation des personnes aînées de la Capitale-Nationale, nous vous invitons à une conférence intitulée « Docteur, je perds la mémoire » donnée par la docteure Sylvie Belleville, professeure titulaire au Département de Psychologie de l’Université de Montréal, Directrice du Centre de recherche de l‘Institut Universitaire de Gériatrie de Montréal et Directrice du Consortium Québécois pour l’identification précoce de la maladie dAlzheimer, (CIMA-Q).

Lieu : Centre municipal Mgr-Laval

35, avenue du Couvent

Beauport.

Autobus 800, arrêt coin Avenue Royale et rue du Temple

Merci au Marché IGA Deschênes du 253 Ch. Ste-Foy qui nous offre gracieusement le goûter.

Cette soirée se termine par le café prolongé pour échanger avec nos conférenciers et les autres participants.

RSS Feed

« Offres et demandes 2015-10-15

Compte-rendu Conférences Dre Sylvie Belleville du 23 octobre 2015 »

Zone de recherche

Thème par simpleclick.ca