oct/09

25

Un projet corvée Afrique au Burkina Faso


Projet corvée Afrique au Burkina Faso……..

Bonjour amies et amis des retraités flyés,

Je me permets de vous faire part d’un projet conçu lors de mon séjour en Afrique, plus précisément au Burkina Faso. J’y ai séjourné du mois de novembre 2004 à avril 2005. J’ai rencontré bien des gens dans le besoin, ainsi une demande d’aide à retenue mon attention.

L’abbé Pierre Claver, directeur du séminaire St-Jean-Baptiste, m’a adressé une demande qui se traduit comme ceci: Les bâtiments du séminaire qui accueillent une centaine de séminaristes sont vétustes et un peu délabrés et ce, à cause d’un criant manque d’entretien, conséquence d’un manque de moyens financiers. Des travaux sont pressants. Serait-il possible qu’une équipe de généreux volontaires, hommes et femmes en mesure de travailler physiquement, vienne nous prêter main forte pour réaliser des travaux de plomberie, installation de sanitaires, peinture et possiblement de terrassement. Il est pensable qu’un séjour de 2 à 3 semaines pourrait suffire. L’équipe serait secondée par un groupe d’africains qui pourra avant notre arrivée démarrer les travaux.

Pour les volontaires prêts à relever le défi, les conditions de réalisation de ce magnifique projet d’aide aux plus démunis comporte certains coûts dont les plus importants seraient le billet d’avion ($2000 à $2500) et les dépenses personnelles.

L’abbé Claver croît pouvoir fournir le logement et une partie de la nourriture ou les facilités pour cuisiner nous-mêmes. D’autres avenues sont aussi possibles à ce sujet avec des communautés religieuses Québécoises et Africaines sur place.

Lorsque l’équipe sera constituée nous devrons élaborer un moyen de ramasser des fonds pour couvrir les coûts de matériel que nécessitera ces travaux.

La date de départ sera décidée avec l’équipe en fonction des disponibilités de chacun et du moment le plus opportun pour exécuter les travaux. L’abbé Claver nous assure que lui et son équipe se feront un plaisir de rendre ce séjour agréable en facilitant la visite du pays dans les moments libres, en nous guidant, fournissant une voiture, etc. Sachez que les Burkinabés sont  des gens souriants accueillants et très hospitaliers.

Évidemment, vous aimerez en savoir plus, venez rencontrer les gens déjà intéressés et les autres au déjeuner du 19 octobre au restaurant Mikes du boulevard Laurier et à la rencontre du 25 novembre au centre Lucien-Borne. Nous y serons.

Bien sur, je serai heureuse de répondre à toutes vos questions en tout temps. Vous pouvez communiquer avec moi au numéro de téléphone suivant: 688-3721 ou par courrier électronique à:

helbou@oricom.ca

Quelle belle occasion de visiter, fraterniser et d’aider de façon tangible des gens qui en ont vraiment besoin et qui le méritent.

À bientôt!

par Mme Hélène Boudreault

RSS Feed

« Un emploi à la retraite… et pourquoi pas par Claudette Hammon

Plein-Air et Parcs »

Zone de recherche

Thème par simpleclick.ca