avr/15

24

Compte-rendu rencontre-conférences du 17 avril 2015

Denis BretonCette Belle soirée commence toute en musique avec l’accordéon de M. Denis Breton


Marie-Pierre TurcotteAprès cette entrée, Marie-Pier Turcotte du Centre des Loisirs nous fait part de quelques infos :


- Un scoop : un club de marche à partir du 8 mai et qui va fonctionner toute l’année, 5.00$;

- Le lundi soir, c’est la pétanque à partir du 1er juin, 25.00$ pour l’été;

- Au milieu du mois d’août il y aura une fin de semaine de spectacles avec des artistes retraités;

- Pour l’automne, des cours d’informatique, de I Pad, des cours d’anglais et des activités  physiques, inscriptions en août;

- Il y a toujours le Salon des retraités le mardi et le jeudi avec collations et café;

- Le 24 avril, danse en ligne, 6.00$;

- Le Centre a pris la relève pour la popote roulante et a toujours besoin de bénévoles.

Pour info : tél : 418-681-7800, poste 221

site : clss@clss.qc.ca


Et nous voilà rendus à nos 5 minutes de bonnes nouvelles

- Sylviane nous fait part de 2 anniversaires très importants qui ont eu lieu récemment dans sa famille, sa petite-fille a eu un an le même jour qu’une tante qui elle, a eu 101 ans.

- Une mamie, inscrite à la marche au marathon d’Ottawa, s’est fait demander par son petit-fils si elle irait avec une marchette.

- Le petit-fils d’Aimé, qui a 7 ans, a fini 2ème à une compétition de ski avec des grands de 10 ans.

- Une participante est toute heureuse d’avoir retrouvé à cette rencontre 2 personnes qu’elle n’avait pas vues depuis 40 ans.

-  Grande nouvelle aussi, le Canadien a gagné hier.

- Une dame est très heureuse pour son petit-fils qui est allé 2 semaines en Italie, chanter, avec les petits chanteurs de Laval.

- Une autre est très fière de son petit-fils, qui a gagné une compétition provinciale de karaté et ira aux compétitions canadiennes.

- Un monsieur qui a fait un avc le 12 octobre 2012 et à qui on avait dit qu’il ne marcherait plus se dit très bien maintenant et marche avec une canne.


Marie-Céline1er exposé : Contact-Aînés, «Oui à l’inclusion, non à l’isolement» par Mme Marie-Céline Fortin, dg, titulaire d’un doctorat en sociologie et directrice de l’organisme.

Mme Fortin, qui est en poste depuis 19 mois à Contact-Aînés, nous dit qu’au départ, pour qu’un organisme comme celui qu’elle dirige fonctionne bien, il faut une bonne équipe de bénévoles, la plupart des aînés, et surtout ne jamais s’avouer vaincu devant un refus à une demande de financement. L’organisme a besoin de bénévoles autant pour l’écoute que pour certaines tâches administratives.

L’isolement pour les 65 ans et plus se présente de toutes sortes de façons, perte d’un conjoint, perte de sa maison, deuil autour de soi, etc.. Pour briser cet isolement, le jumelage téléphonique est un moyen très important, car souvent les personnes seules vont se confier plus aux bénévoles qu’à leurs proches, et cela  peut donner à la longue de très belles histoires d’amitié. Il y a aussi la correspondance intergénérationnelle avec des élèves du primaire. Des bénévoles aident les personnes âgées à répondre aux enfants qui écrivent dans le cadre d’un projet scolaire . Mme Fortin nous aussi qu’il faut inculquer tôt aux enfants la notion d’aide aux aînés. Il y a de l’accompagnement thématique, par exemple en informatique, donc on a aussi besoin de bénévoles aux talents particuliers,  bienvenue à tous ceux qui peuvent donner un coup de main.

Merci Mme Fortin !

Tél : 418-687-3553

Mme Bussières2ème exposé ; Mme Lucie Bussières, dg des Services d’aide à domicile de Québec nous présente : « Une entreprise d’économie sociale, un modèle d’affaires à l’échelle humaine » Mme Bussières fait partie de conseils d’administration dans différents domaines, elle a été dg de l’Auberivière et elle détient une maîtrise en administration des affaires. En 2008, elle a été lauréate du prix Engagement, décerné par le Comité sectoriel de la main d’œuvre – économie sociale et action communautaire.

Les entreprises d’économie sociale ont vu le jour en 1998 suite au sommet de l’emploi – secteur aide à domicile sous le gouvernement de M. Lucien Bouchard en 1996. Ils s’adressent aux personnes âgées qui veulent rester à domicile, aux personnes handicapées et aux personnes en perte d’autonomie. Les Services ont aussi permis le retour au travail de beaucoup de femmes, souvent sans formation, qui étaient restées à la maison longtemps.

On y offre des services de repas, ménage, lavage de vitres, on peut faire les courses et s’occuper de l’environnement de la personne. Les services donnent une formation pour prendre soin de personnes handicapées ou en perte d’autonomie, comme les soins d’hygiène, aide au lever et au coucher.

Depuis peu, un nouveau service s’est ajouté, celui d’offrir un répit aux proches aidants.  L’entreprise doit faire ses frais, elle n’a pas de financement, ni de subvention. Elle ne fait pas non plus de collecte de fonds, mais charge un juste prix pour ses services et pour offrir un juste salaire aux personnes qui y travaillent et assurer la pérennité de l’entreprise. Pour les personnes qui  ne peuvent assurer la totalité du coût des services, il y a le programme d’exonération du gouvernement, qui aide selon les moyens des bénéficiaires. Pour les personnes de 70 ans et plus, tous les services sont admissibles au crédit d’impôt. Un grand territoire est desservi par l’organisme : Haute-Ville, Limoilou, Vanier, Charlesbourg, Lac-Beauport, Lac Delage, Lac St-Charles et les Cantons Unis de Stoneham et Tewkesbury.

Merci Mme Bussières !

Tél : 418-624-4617

Denbise Audet3ème exposé : « Trucs pour mieux accueillir les personnes immigrantes chez nous » par Mme Denyse Audet, ancienne coopérante internationale et active dans l’intégration des immigrants. Mme Audet a fait des études en art, en pédagogie et en Lettres Françaises. Elle a enseigné au Québec et en Afrique où elle a fait quelques séjours de travail. Elle a ensuite été au service du gouvernement, avant de prendre sa retraite en 2011.

Mme Audet nous dit, au départ, qu’il ne faut pas hésiter à demander aux personnes immigrantes qu’on rencontre, d’où elles viennent, elles seront très heureuses de nous répondre.

C’est après trois ans de résidence permanente que les immigrants peuvent obtenir la citoyenneté canadienne. Durant cette période, ils ont les mêmes droits et obligations que les autres canadiens, sauf le droit de vote.

Il y a plusieurs catégories d’immigrants :

- L’immigrant indépendant : celui qui vient volontairement, formé ou avec un emploi assuré, qui est indépendant financièrement.

- L’immigrant investisseur, qui vient ici créer une entreprise.

- L’immigrant, parrainé par un parent, c’est le parrainage familial. Le parrain est responsable pendant 10 ans de ces personnes.

- Les réfugiés : depuis la signature du traité de l’Otan en 1949, le Canada s’est engagé à être une terre d’accueil.

« Trucs » pour se rapprocher de l’immigrant :

-  Connaître sa trajectoire, les immigrants sont habituellement très généreux pour nous expliquer comment ils sont arrivés ici.

-  Leur expliquer les 1001 petits gestes de la vie quotidienne ici.

-  Faire attention à nos expressions québécoises qu’ils auront peut-être de la difficulté à saisir.

-  Les présenter aux gens de notre rue.

-  Trouver ce qu’on peut avoir en commun.

-  Faire part de notre non-violence  et de notre vie en démocratie.

-  Allez vers eux, on ne peut cependant pas décider de quelle manière la personne va s’intégrer, plusieurs ont un choc post-traumatique, d’autres sont désorientés et doivent faire leur chemin avec leur vécu.

On peut se joindre au Centre Multiethnique ou au Centre interculturel des femmes et à d’autres centres qui existent dans plusieurs quartiers pour donner un coup de main.

Merci Mme Audet !

Michel Caron4ème exposé : M. Michel Caron, guide touristique. Retraité depuis 10 ans, après 35 ans d’enseignement au primaire et au secondaire, M. Caron s’est reconverti en guide touristique pour faire connaître cette ville qu’il aime tant. Né à Limoilou, il a toujours habité Québec, et après toutes ces années en découvre encore ses charmes et veut les partager. Président de l’AREQ ( Association des retraités de l’Enseignement et des autres services publics ) de Charlesbourg, membre et secrétaire du Comité culturel du musée de la civilisation et de bien d’autres associations, M. Caron est très impliqué dans la vie de Québec.

M. Caron va nous faire part de tous les beaux endroits à visiter à Québec qui nous sont offerts gratuitement, et de quelques-uns qui sont payants mais qu’on ne peut passer sous silence comme nos beaux musées.

Cliquer ici pour la Liste détaillée ou pour la liste résumée

Merci M. Caron d’avoir fait cette recherche pour nous !

Nous voilà déjà rendus à la pause… en musique et toute en détente!

Damien Québec 2015-03 269

Au retour, nos coups de cœur livres et films, les offres et demandes qui sont sur notre site et les tirages, suivis du café prolongé pour échangé avec les conférenciers et les autres participants.

Coup de cœur livre :

Maggie de Daniel Lessard

Coups de cœur films :

La passion d’Augustine;

La leçon;

L’empreinte, avec Roy Dupuis;

L’or du golfe, avec Kevin Parent.

Tirages : comme d’habitude, il y a eu le 20.00$ de prix de présence. Une belle jardinière  a aussi été offerte par les Serres Fortier de St-Nicolas.

Le flyé-flyé lui a donné 35.00$.

Merci au Marché IGA Deshênes, du 255 Chemin Ste-Foy, qui nous offre le goûter.

Toutes nos activités  continuent cet été, nos déjeuners flyés, les lunches anglophiles et les 5 à 7 espagnol.

La marche du printemps aura lieu le mercredi 27 mai à la Plage Jacques-Cartier à 13h00. Si ça vous chante, apportez une collation qu’on pourra prendre ensemble après, dans ce site enchanteur.

La prochaine rencontre-conférences aura lieu le 25 septembre à 19h00 toujours au Centre de Loisirs St-Sacrement.

Très bel été à toutes et tous, profitez-en bien!

Pour nous joindre :

Courriel : info@retraitesflyesregionquebec.org

RSS Feed

« Offres et demandes 2015-04-17

Offres et demandes 2015-09-25 »

Zone de recherche

Thème par simpleclick.ca